Après la démo Healthy Mind for Dummies, le groupe français Bloody Rabbeat revient cette année avec son premier EP Use your Head (sortie prévue le 12 mai). Toujours fidèle à son registre deathcore, le quintet a néanmoins peaufiné son style, son identité et délivre quatre titres efficaces.

Enregistré durant l’année 2016, cette nouvelle sortie marque surtout une évolution dans le line-up de la formation avec l’arrivée au chant de Violette Wanty. À l’instar de When Reasons Collapse, leur deathcore est donc vomi par une femme et les qualités vocales de cette dernière n’ont rien à envier à celles de ses pairs masculins. Autre changement par rapport à leur précédente démo, la production est, cette fois, au rendez vous, rendant ainsi l’ensemble plus puissant et plus professionnel. À l’écoute de ces quatre titres, l’influence des pointures américaines du genre (All Shall Perish, Carnifex, etc.) est toujours présente. Néanmoins, cette formation éparpillée à travers tout l’hexagone propose de nouveaux éléments qui, progressivement, permettront de se façonner une identité singulière.

Breaks, tappings, accélération, batterie faisant office de rouleau compresseur, riffs typés metalcore, différents timbres de voix death : tous les codes du deathcore sont connus et digérés. De plus, le groupe a travaillé ses ambiances. Que ce soit l’intro et l’outro du disque, durant lesquelles une voix narrative se pose sur des arpèges de guitare, ou à travers le recours aux instruments à cordes pour assurer les transitions entre les titres, le combo apporte des éléments novateurs pour imposer la touche « Bloody Rabbeat » à un genre devenu aussi fade que redondant (« Rises »). Sans être véritablement originaux, les riffs sont accrocheurs et certains viennent nuancer le propos sur des parties plus lancinantes et mid-tempo (« Anna Zimmerman»). Enfin, à l’instar du dernier titre « Just Like a Sequoia », les parties vocales sont véritablement prenantes et rageuses. D’ailleurs, sur cet ultime morceau, le groupe s’offre les services au chant de Ricky Myers (Suffocation, Disgorge), donnant ainsi à ces dernières secondes de brutalité une dimension purement death metal.

Au final, Bloody Rabbeat livre, avec Use Your Head, quatre chansons qui permettront d’échauffer les nuques lors de prochains concerts. Les compositions s’inscrivent dans la continuité de « Against my Will », ultime titre de la démo. Néanmoins, avec quatre titres, dix-huit minutes de deathcore, on reste sur notre faim…On attendra le premier album avec impatience !

Par Simon.